L’automne arrive, le temps change souvent en septembre et… si la méditerranée se réveillait ?

L’occasion de vulgariser ce qu’est une « temporal de llevant »(Llevantada), une tempête de vent levant (est) et ses effets de la Catalogne nord au Pays Valencien…

Les situations météorologiques de vent d’est sur les côtes catalanes, au sens large, produisent l’essentiel de leurs effets dans les Pyrénées côtières, pré-côtières et orientales ainsi que sur les plaines littorales au-devant des reliefs.

La configuration isobarique est caractérisée par un anticyclone centré sur le Royaume-Uni ou en Scandinavie et par des perturbations centrées à l’est de la péninsule ibérique. L’emplacement du minimum dépressionnaire est essentiel pour déterminer les effets de la llevantada sur la Catalogne, que ce soit en terme de précipitations ou d’état de la mer. Un décalage de quelques dizaines de kilomètres peut enrayer le phénomène. D’où une prévisibilité à court terme, parfois seulement 48h à l’avance, car totalement dépendante des réglages fins des synoptiques…

Le mécanisme s’enclenche en général par un minimum dépressionnaire centré sur les Baléares ou leur proximité immédiate. La rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre permet aux vents chauds, Xaloc, secteur sud est, venant d’Afrique du Nord, de se charger en humidité sur les eaux chaudes de la Méditerranée. Ainsi, l’air qui arrive en Catalogne est chaud et très humide.

Dans ce mécanisme, si un vent de composante levant aborde la côte Catalane, l’orographie joue ensuite un rôle fondamental sur les quantités de précipitations qui se produisent. Le vent de levant est ainsi obligé de s’élever au contact des reliefs pyrénéens côtiers. L’air chargé d’humidité se condense pouvant causer des précipitations abondantes et intenses.

Conséquences

– Plaines : les zones les plus impactées sont celles les plus proches de la mer, c’est-à-dire les régions côtières et pré-côtières, avec des quantités de précipitations pouvant être très importantes.

– Mauvais état de la mer : le vent d’est peut engendrer de fortes vagues, dépassant 2/3 mètres et des surcôtes du niveau marin (qui empêchent par ailleurs l’écoulement des fleuves côtiers). Les effets sont souvent visible via l’immersion des plages et bordures littorales.

– Fortes chutes de neige: les situations à llevantada apportent de fortes chutes de neige dans les Pyrénées Orientales et Catalanes, en particulier en Ripollès ou en Conflent/Vallespir.

Quelques repères récents en Catalogne:

– Tempêtes de novembre 1999 sur la Catalunya Nord, et des 26-28/12/2008

– 7 mars 2013 : forte llevantada, vagues pouvant atteindre 7 mètres sur la côte de l’Empordà. – 10 octobre 2010 : Vagues de 8 mètres et pluies de plus de 300 mm de précipitations dans l’Empordà.

– 22 janvier 2017 : Vagues de 10 mètres secteur Fornells i Begur

– L’Est n’est ni chasseur ni pêcheur . Comme il pleut, il ne peut pas être travaillé, ni à la mer ni à la montagne.

Catégories : Divers

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *