Le coup de froid pour Noël étant déjà confirmé dans notre précédant article, nous allons désormais faire le point sur le risque de neige pour le 25 décembre et évoquer la tendance (agitée) pour la semaine prochaine.

En effet, le mercure va baisser à partir de mercredi soir à l’arrivée d’une faible perturbation par l’ouest. L’isotherme 0°c va descendre à 1500m pendant la nuit mais il ne pleuvra où ne neigera pratiquement pas en montagne.

Cette baisse des températures sera surtout marquée à partir de la nuit du réveillon de Noël. Il ne fera plus que -6°c à 1500m vendredi matin sur le massif, 0°c à 600m.

Ce refroidissement “brutal”, sera associé à une nouvelle perturbation dans la nuit de jeudi à vendredi qui viendra se bloquer contre la chaîne pyrénéenne dans un flux de nord. Elle ne sera pas très active, mais garantira de faibles chutes de neige jusqu’à très basse altitude. La limite pluie-neige se situera d’abord à 1300m en début de nuit, puis rapidement 800m et 500m vendredi au petit matin. Toutes les vallées pyrénéennes se réveilleront dans le blanc vendredi (saupoudrage) dès 600m, à l’exception des Pyrénées-Orientales et du Pays Basques.

En altitude, la couche de neige fraîche devrait avoisiner les 5 à 10cm au dessus de 1000m, localement 15cm sur les massifs exposés au nord :

Ces faibles chutes de neige marqueront un arrêt entre la fin de matinée de vendredi et le début d’après-midi, pour reprendre ensuite jusque dans la nuit suivante. Ainsi, vendredi soir, le risque de flocons sera notable à basse altitude, dès 300/400m, notamment entre le Comminges, le Couserans, le Pays d’Olmes et Haute-Vallée de l’Aude. Cependant, cette neige (légère) ne tiendra pas à ces altitudes, mais possiblement dès 500m sur les surfaces froides et un peu sur les routes dès 600m sur les premiers contreforts pyrénéen. A noter que le vent soufflera fort dans le domaine de la tramontane (Pyrénées-Orientales) à 90km/h et un peu moins sur les départements limitrophes.

Vous l’aurez donc compris ce Noël 2020 s’annonce bien hivernal, bien qu’il n’y ai rien d’exceptionnel dans cette situation. Le côté remarquable, vient du fait qu’il faut remonter à il y a 10 ans en 2010 pour retrouver un Noël aussi froid. La baisse du mercure s’annonce très sensible par rapport au début de semaine, où l’on va perdre 10 à 15°c par endroits et jusqu’à plus de 20°c en altitude, comme à 1500m : 15°c mardi, contre -6°c vendredi.

Samedi matin, les gelées devraient être fortes en montagne (entre -10°c et -15°c) mais plutôt sur les massifs du fond de chaîne et à l’ouest. Côté nord sur l’Ariège et l’Aude, ces gelées seront moins marquées à cause d’une dissipation plus lente des nuages pendant la nuit (strato-cumulus). La suite de la journée de samedi sera ensoleillé, sauf dans la plaine toulousaine, le Lauragais et la Basse-Ariège avec quelques nuages bas. L’isotherme 0°c remontera à 1500m dans l’après-midi.

Cette période d’accalmie sera en tout cas de courte durée, dès dimanche le temps va se dégrader par le nord à l’approche d’une vaste dépression sur les îles britanniques :

Il s’agit en effet du décrochement polaire à caractère maritime que nous avions évoqué dans le précédent article. Celui-ci va nous imposer de manière catégorique, un temps très agité la semaine prochaine.

Cependant, et un peu comme à l’image de l’épisode du début du mois de décembre, le positionnement de ce décrochage polaire ne devrait pas occasionner des conditions très hivernales à basse altitude. La composante du flux, sera de secteur sud-ouest à l’avant du système en début de semaine. Il pleuvra donc de manière soutenue sur de nombreux secteurs en plaine et neigera essentiellement en montagne à des altitudes relativement basses, d’abord côté espagnol puis sur les versants français, notamment à l’ouest de la chaîne.

A partir de mardi, le flux s’orienterait à l’ouest avec beaucoup de vent et des précipitations plutôt cantonnées dans les plaines (de l’Aquitaine notamment). L’atmosphère se radoucirait un peu. Mais avec le maintien de ce vaste système dépressionnaire sur l’Europe dans la semaine, il est fort probable que le flux rebascule au nord ouest et que les cumuls de précipitations deviennent importants. En montagne la limite pluie-neige serait variable et l’on pourrait parler à nouveau d’un plâtrage neigeux sur les massifs de l’ouest des Pyrénées. Tout ceci reste à affiner ces prochains jours, mais le potentiel est très important. Le risque d’inondation est lui aussi à surveiller, notamment sur les plaines de l’Aquitaine. Le risque de tempête sera lui aussi à ne pas négliger. Après un épisode déjà assez délicat en début de mois, nous allons donc nous diriger vers une fin de mois tout aussi agitée.

L’équipe Météo Pyrénées vous souhaite à tous un très joyeux Noël.

Catégories : Prévision

1 commentaire

Neige et verglas : l'Ariège en vigilance jaune pour la nuit de Noël - La Gazette Ariégeoise · 24 décembre 2020 à 9 h 16 min

[…] selon Meteo Pyrénées, “la limite pluie-neige se situera d’abord à 1300m en début de nuit, puis rapidement 800m […]

Les commentaires sont fermés.

webcam Col de Pourtalet
Météo Pyrénées

GRATUIT
VOIR