Comme prévu depuis quelques jours, un épisode méditerranéen très marqué va bel et bien se mettre en place mardi et mercredi.

Mardi matin, les pluies orageuses débuteront sur les Pyrénées-Orientales, l’Aude et l’Ariège. Elles se décaleront rapidement vers l’ouest de la région Occitanie en perdant graduellement de l’intensité. En fin de matinée et milieu de journée, les premiers orages potentiellement violents pourraient se développer sur la partie littorale méditerranéenne : Côte Vermeille, Albères, Roussillon et Corbières. Le risque sera également présent dans les terres entre le Vallespir et le Fenouillèdes. Ces orages se caractériseront par des lignes peu mobiles pouvant engendrer de forts cumuls de précipitations en quelques heures. Il faudra donc rester prudent, la localisation exacte de ces cellules orageuses se déterminera au dernier moment ! Nous surveillerons attentivement la situation pour vous en informer en live sur nos réseaux.

Mardi soir, les pluies orageuses se maintiendront sur la plupart de la région mais le risque d’orages violents sera temporairement moins prononcé. En effet, dans la nuit de mardi à mercredi, de nouveaux orages violents remonteront de Catalogne en direction des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, mais aussi dans une moindre mesure sur les départements pyrénéens limitrophes. Les intensités sous ces orages s’annoncent élevées, puisqu’il pourrait tomber plus de 100mm par endroits en 2 ou 3h. Le risque d’inondation sera ainsi à prendre en considération.

Un facteur aggravant est également à surveiller dans cette situation : le vent. Dans la nuit de mardi à mercredi celui-ci va se renforcer nettement (vent marin de secteur) avec des rafales entre 80 et 100km/h. Ce vent viendra renforcer les orages mais surtout empêcher un bon écoulement des eaux vers la mer. Cette dernière sera d’ailleurs très agitée avec une surcote importante…

Carte : Météociel

L’épisode s’achèvera en fin de matinée de mercredi, avec l’évacuation des pluies vers l’Hérault. On espère à ce moment là, qu’il n’y aura pas trop de dégâts à constater… Mais restons positifs, les épisodes méditerranéens sont parfois surévalués par les modèles météorologiques. Il arrive aussi cependant que la situation soit mal anticipé… comme en octobre 2018 dans l’Aude… Alors une grande prudence s’impose ces prochaines heures et restez informés !

Catégories : Prévision

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *