Crédits Mathieu LFG 15 août 2021

Parmi tous les Glaciers Pyrénéens que l’on contemple chaque été, il est un qui a une place particulière. Par sa situation, d’une part, car il fait partie intégrante de ce qui représente le Vignemale, et la Bigorre, par sa taille, puisqu’il est le plus étendu côté Français avec son kilomètre restant en longueur, et enfin parce qu’il est le dernier glacier de langue Pyrénéen, avec un plateau sommital, prolongé autrefois par une langue terminale à forte déclivité.

P. BONAPARTE 1895

Ce fut à la fin du 19ème siècle, une vraie mer de glace pyrénéenne, d’une longueur approximative de près de 4 km de long sur un km de large. Henry Russell nous dit même qu’il faisait en 1861 près de 5 km de long et “même au Mont Blanc je n’ai pas vu de plus grandes crevasses”. Il n’y pas d’accumulation particulière au sommet liée à des avalanches, il possède une exposition face au soleil qui le rend aujourd’hui très vulnérable. Seule son altitude (3000m) a pu le protéger plus longtemps que d’autres.

Comme pour tous les autres, hélas, le recul de ces quarante dernières années est terrible et cet été 2021 ne déroge pas à la règle. Il a perdu en un siècle et demie plus de 2 km de longueur environ, et son épaisseur a perdu environ 30 mètres entre 2002 et 2019. Comparons ces belles images d’août 1977 où de grandes crevasses sont encore présentes, rien de tel aujourd’hui :

Août 1977 crédits Philippe Durr
Crédits Étienne Torche Grotte de Cerbillona Henry Russell

La dernière semaine très chaude en altitude (+15 degrès à 3000 m) a mis la glace à vif et l’ablation s’annonce encore une fois importante. En cause aussi un hiver qui n’a pas donné lieu à des chutes de neige significatives bien au contraire, le déficit a été marqué. Les prévisions donnaient il y a quelques années une disparition d’ici 2040, nous sommes bien moins optimistes après ces trois derniers été trop chaud. Il peut lui rester 10 à 15 ans peut-être moins. Alors, gardons ces quelques archives d’amoureux des Pyrénées.

15 août 2021 crédits Mathieu LFG
Catégories : Divers

3 commentaires

Roussel · 17 août 2021 à 15 h 36 min

quand prendrons conscience que le changement est la réalité
Ceux qui disent que le réchauffement climatique n existe pas
Sont des inconscient notre belle planète est en train de mourir et quand on voit
Des gens comme le p d g de Google,Virginie et autre s échappés
Et laissant la planète qu ils ont deteriore pour moi c est un crise
A météo Pyrénées tout mon soutien amicalement annette roussel chambery

Léglize · 17 août 2021 à 19 h 18 min

Pourtant cet hiver il me semble qu’il est tombé davantage de neige au-dessus de 2000-2200 mètres. Mais les journées chaudes sont devenues trop nombreuses et il y a aussi des nuits chaudes comme samedi 14/08.
Le recul est donc inéluctable et apparemment en accélération en effet. Chaque année on bat le record de chaleur de l’année précédente.

Laurence Roguier-Korchi · 17 août 2021 à 19 h 25 min

Une immensité de glace qui laisse place à une tristesse abyssale. Ils disparaissent partout alors que les glaciers sont nos réserves d’eau potable, sans compter sur leur esthétique titanesque. Nos enfants ne peuvent déjà plus les voir. Saurons nous en conserver ou les massacrerons nous tous jusqu’au dernier?

Les commentaires sont fermés.

webcam Col de Pourtalet
Météo Pyrénées

GRATUIT
VOIR