Les vents du temps laissent de grands oubliés.

👉Lac du Portillon 2580m il y a 3 jours vs 1910 et glacier du Seil de la Baque, l’enneigement hélas très déficitaire en Luchonnais nous permet de démarrer nos comparaisons dans ce secteur très tôt cette année, fin juillet au lieu de mi août.
L’on vous conte en quelques lignes ce qu’était ce grand Glacier aujourd’hui quasiment disparu qui a fait l’émerveillement de ses contemporains et des habitants du Comminges:

1789, LF. Ramond de Carbonnières : « C’était le plus beau désert de ce genre que j’eusse trouvé dans les Pyrénées. La brèche de Roland même ne m’avait rien présenté de pareil pour la grandeur des objets et la fierté des formes. Et ce qu’il y avait d’inopiné, dans l’apparition de cette vaste région de neige et de glace, mêlait, à l’impression que sa vue me faisait, une sorte d’étonnement qui croissait à mesure que j’en reconnaissais l’étendue. On donne le nom de Selh de la Baque au lieu où nous étions

1882, M. Gourdon : « … les derniers ressauts [de la vallée d’Oô] sont chargés de magnifiques glaciers qui n’ont rien à envier à ceux de la Suisse ou du Dauphiné. »

1897, H. Russell témoigne de l’existence, dans cette région, du plus vaste manteau de glace des Pyrénées : « Je maintiens donc
sans hésiter les douze kilomètres de longueur effective et réelle qu’il y a déjà plus de trente ans, j’ai attribué à la chaîne de glaciers éblouissants qui, dans les Pyrénées centrales, partent des lacs des Gours-Blancs, pour ne finir qu’à la vallée du Lys. […] Mon regretté ami Charles Packe, qui aimait tant le vrai, et n’exagérait rien, attribuait même à ces glaciers un développement
total de quatorze kilomètres.

C’était le plus grand glacier des Pyrénées Françaises au 19eme. On le distinguait à l’époque, éclatant, avec son dôme blanc, des plaines du Comminges, et même plus loin au 18ème selon certains témoignages depuis le Gers ou Toulouse par temps clair. Il faut s’imaginer la masse et l’étendu de celui-ci (près de 150ha pour 50ha aujourd’hui à l’Aneto).
Il n’en reste aujourd’hui quasiment plus rien, si ce n’est une langue de glace mourante un peu au dessus du Portillon, que l’on voit depuis le Lezat. #pyrenees #glacier 📷 @tomsphotographer et archives CPA + Association Moraine

Catégories : Divers

webcam Col de Pourtalet
Météo Pyrénées

GRATUIT
VOIR