La première décade de Novembre est déjà “sans appel” sur le plan thermique. Les conditions anticycloniques et les flux de sud ont été dominants et ont apporté des températures très douces pour la saison. L’anomalie de température dépasse actuellement les +3°c entre Pau, Tarbes ou bien Saint-Girons. Cette anomalie est un peu moins conséquente sur l’Aude et les Pyrénées-Orientales à cause du vent marin et des entrées maritimes (~+2°c). La palme d’or de la douceur revient pour l’instant à la ville rose en Haute-Garonne dont l’anomalie avoisine les +4°c au dessus des normales saisonnières.

Ces prochains jours : poursuite et même accentuation de la douceur !

Dans un flux de sud-ouest anticyclonique assez mou, c’est bien le grand calme qui va s’imposer. Le soleil sera dominant sur la majeure partie de la région avec seulement quelques nuages d’altitudes qui n’altèreront pas l’impression de beau temps.

En revanche, l’Aude et les Pyrénées-Orientales feront figure d’exception, en renouant de nouveau avec des entrées maritimes à partir de vendredi et ce week-end. Le vent d’autan viendra lui aussi contrarier ce beau temps entre le Lauragais et la région toulousaine. Mais c’est un épisode tout à fait banal qui devrait être d’actualité, avec des rafales à 60km/h au maximum pour la journée de samedi seulement.


Les températures vont grimper progressivement en allant vers le week-end. Sur les cartes de prévisions ci-dessus, (respectivement vendredi, samedi et dimanche), le mercure devrait à nouveau s’approcher des 20°c sur le piémont pyrénéen. On attend même jusqu’à 21 voire 22°c ce week-end notamment sur le Béarn. En montagne il fera environ 14°c à 1500m.

Les nuits dégagés feront évidemment baisser les températures avec une certaine fraîcheur mais de façon hétérogène. Les vallées et plateaux d’altitudes seront les plus exposés, avec quelques gelées autour de 0°c.


Pour la semaine prochaine, peu d’évolution est à attendre sur le contexte météorologique, avec même une nouvelle pulsion anticyclonique sur le pays :

Une situation qui serait synonyme de “grand calme” avec de la douceur très prononcée en montagne mais aussi à basse altitude : plus de 20°c en plaine et jusqu’à 17°c à 1500m. Par l’absence de flux, les nuits devraient par contre se rafraîchir avec un risque de gelées de plus en plus fréquent dans les vallées jusqu’au piémont pyrénéen. On notera quand même qu’à partir du milieu / fin de semaine, des tentatives d’intrusions de perturbations se manifesteront par le proche Atlantique. Mais ces dernières seront plus ou moins “suicidaires”. La nébulosité engendrée pourrait néanmoins affecter le temps sensible de tous. C’est à confirmer.

En attendant, nous nous dirigeons très certainement vers un mois de novembre bien sec. Les hautes pressions devraient rester dominantes au moins jusqu’au 20 novembre. Il n’y a pour l’instant aucun signe de changement profond de la dynamique atmosphérique.


En novembre ces dernières années, nous étions habitués à des épisodes neigeux précoces en montagne. Peut être que cette année il faudra tout simplement patienter jusqu’au mois de décembre. Le modèle saisonnier ECMWF fait pour l’instant référence à un mois de décembre dans les normes thermiquement et à une recrudescence des précipitations sur le sud de la France. Cela se traduirait donc peut être par des chutes de neige en montagne, mais tout ceci n’est pas à prendre au pied de la lettre ! La prévision saisonnière est en effet toujours au stade expérimental.


2 commentaires

PERAES · 14 novembre 2020 à 9 h 18 min

Bonjour
J’apprécie toujours autant vos prévisions mais je n’arrive pas à agrandir les images. Est ce que c’est normal ?
Merci

    meteopyrenees · 15 novembre 2020 à 22 h 35 min

    Oui sauf sur le site version mobile. On va essayer de remédier à ça. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo Pyrénées

GRATUIT
VOIR