C’est bien l’info qui circule depuis quelques temps dans les médias : Noël ne se fera pas au balcon cette année ! Et bien en effet, le refroidissement ne fait plus de doutes désormais pour le 25 décembre. Mais avant ça, il convient tout d’abord de vous parler du coup de douceur important qui arrive entre lundi et mardi sur notre région. Il faut dire que les coups de douceurs sont décidément marqués et de plus en plus récurrents… En tout cas, 2020 se dirige tout droit vers l’année la plus chaude de l’histoire à l’échelle du pays, juste devant 2018.

Après un bref rafraichissement dimanche matin avec quelques flocons au dessus de 1500m en montagne (à l’est), c’est le soleil qui va revenir rapidement dans l’après-midi. Mais aussi le début d’un redoux qui va intervenir par l’ouest avec une nette hausse de l’isotherme 0°c en fin de journée : 2800m sur les Pyrénées-Atlantiques.

Iso 0°c qui approchera les 3000m sur toute la chaîne pyrénéenne lundi et qui sera accompagné d’une faible perturbation avec un peu de pluie sur les versants au nord de la chaîne. Sur le piémont, les températures avoisineront les 12 à 14°c en journée sous la bruine. Il fera jusqu’à 16°c sur le Pays Basque.

Mardi, c’est une journée typiquement printanière qui nous attend ! Le soleil sera de retour partout, si l’on exclut quelques nuages d’altitude inoffensifs. Les températures seront très douces pour la saison : 0°c à 3200m, 14°c à 1500m, 14 à 16°c entre le piémont et les plaines, localement 18 à 19°c sur le Pays Basque ainsi que dans certains vallées pyrénéennes (Luz-Saint-Sauveur, Luchon, Vicdessos par exemple).

Mercredi sera une journée de transition, mais l’atmosphère restera encore assez doux. Au petit matin quelques gelées se manifesteront dans les vallées par phénomène d’inversion, alors qu’il fera déjà plus de 10°c sur les plateaux d’altitude. Le 0°c à 3000m le matin baissera à 2300m le soir. Le soleil se fera masquer peu à peu par des nuages d’altitudes arrivant par l’ouest en fin de journée.

Jeudi, une perturbation de faible activité arrive par le nord, mais à l’avant de celle-ci, le flux se situe plutôt à l’ouest / sud ouest. Il pleut de manière localisé sous la forme de quelques averses. L’isotherme 0°c poursuit une baisse graduelle à 2000m puis 1500m le soir. Il fera 8 à 10°c du piémont aux plaines. Pour le réveillon de noël, le temps s’annonce assez frais mais plutôt calme. Quelques gouttes ne sont pas à exclure où flocons au dessus de 1300m.

Vendredi, le froid continuera de s’accentuer dans un flux de nord bien établi. En montagne il fera -4°c à 1500m en cours de journée. 0°c à 900m, 3°c à 500m. Ce froid sera accompagné de quelques précipitations sous forme solide dès 600m. 2 à 10cm de neige au sol sont envisageables mais cela reste à préciser. Quelques flocons de neige sont possibles jusqu’au piémont pyrénéen dans la soirée (dès 300 à 400m).

Samedi, avis de grand froid en matinée en montagne avec -10°c à 1500m et -5°c dans les vallées. Il gèlera également en plaine si le ciel arrive à bien se dégager. En effet, le soleil devrait revenir mais des brouillards et stratocumulus pourraient résister. Il ne fera que 3 à 4°c en plaine du côté de Toulouse l’après-midi.

Et la suite ?

Dimanche, le temps devrait être calme avec encore un risque de fortes gelées matinales, puis un redoux l’après-midi (0°c à 1500m, 5°c à 500m). Il s’agira à priori d’une journée de transition avant un nouvel assaut hivernal potentiellement plus musclé la semaine suivante.

En effet, pour la dernière semaine de l’année, une dorsale va s’élever sur l’océan Atlantique et devrait véhiculer un décrochage polaire sur l’Europe de l’ouest :

Dans ce contexte, il est fortement probable que les conditions soient bien hivernales pour terminer l’année 2020. Mais le placement exact de cette descente polaire reste encore à affiner. Suivant son placement exact, le temps sensible ne sera pas le même suivant les régions du pays. Voilà pourquoi à l’heure actuelle, il est encore complétement aberrant de parler de vague de froid. Certes, le potentiel existe, mais il est selon nous minoritaire. Nous retenons pour l’instant deux scénarios :

  • Le décrochage polaire adopte une trajectoire occidentale au niveau du proche atlantique. Cela engendrerait des chutes de neige sur le nord du pays jusqu’en plaine mais rien dans le sud à l’exception des massifs (pas grand chose sur les Pyrénées, plus favorable aux Alpes). Mais dans un second temps, un épisode neigeux jusqu’en plaine serait envisageable quelques part dans le sud du pays.
  • Le décrochage se dirige vers l’Europe centrale, et les Pyrénées se retrouvent placées en flux de nord à nord-ouest très neigeux en montagne à basse altitude et sous forme de pluie en plaine.

Dans l’attente de la confirmation de cet épisode hivernal et des quelques précisions pour le 25 décembre, l’équipe Météo Pyrénées vous souhaite à tous un très bon week-end.

Catégories : Prévision

webcam Col de Pourtalet
Météo Pyrénées

GRATUIT
VOIR